Imprimer

MANDUEL à la pointe du BIO dans les restaurants scolaires

Le 26 novembre à Bordeaux, se tenaient les Premières Assises du Club des Territoires, Un plus Bio, premières rencontres nationales. Manduel, dont la volonté est d'avoir une démarche écologique et responsable, fait partie des membres fondateurs de l'association et c'est à ce titre que Madame Le Rolland, Adjointe était présente avec notre cuisinier Lionel Senpau, afin de signer officiellement l'engagement des collectivités membres, soit 25 collectivités de tailles diverses, de la commune rurale au Conseil régional!

En effet, depuis plusieurs années, des produits bio et de proximité ont été introduits dans les menus de notre restaurant scolaire.  De plus, une diététicienne veille à la qualité et l'équilibre des repas.  Le bio, c'est avant tout un objectif de santé publique. Une enquête a démontré que tous les jours, nous ingérons des produits chimiques, parfois nocifs, et un parallèle peut être fait entre problèmes de santé et problèmes environnementaux.  Notre cuisinier, personnellement convaincu depuis longtemps,  s'est passionné afin d'offrir aux élèves des repas de qualité avec des produits bio, poulets et céréales notamment, ainsi que des menus alternatifs où les protéines animales sont remplacées par des protéines végétales. Il s'avère que Manduel est pionnière en la matière! Et à Bordeaux, pour notre plus grande fierté, l'expérience de notre cuisinier a intéressé beaucoup de monde !

Arnaud Daguin, chef cuisinier très réputé, a expliqué qu'il faut revaloriser le végétal qui présente une foule d'avantages: c'est bon pour la santé, bon pour la terre, bon pour l'eau, bon pour l'emploi, bon pour l'économie d'énergie, bon pour la biodiversité, bon pour la culture, bon pour la sécurité alimentaire, bref bon pour tout! Nos habitudes alimentaires actuelles ne sont pas si anciennes, il y a un siècle seule une petite élite consommait de la viande au rythme où on le fait actuellement et d'ailleurs elle en mourait souvent! L'idée n'est pas d'interdire les protéines animales mais de mener une réflexion car on sait qu'elles ne font aucun bien aux proportions où elles sont servies. Le but est de passer vers un autre type d'alimentation qui développe les talents du cuisinier, de mieux maitriser l'équilibre alimentaire des enfants, de travailler sur la saisonnalité des produits et d'éveiller les sens pour plus de plaisir!

L'objectif à venir est de se mobiliser en faveur d'une restauration durable de qualité qui introduit une part significative (puis la totalité) d'aliments issus de l'agriculture biologique et qui s'attache à s'approvisionner localement afin d'obtenir la labellisation d'Ecocert.  Ce tout nouveau label dont le nom est "En cuisine" est décerné aux cuisines collectives qui s'engagent dans un des trois niveaux d'exigence définis par la société. Un beau challenge pour l'avenir !

Affiche Membres Fondateurs signée photo site