Présentation

HISTOIRE DE MANDUEL

Depuis les temps les plus reculés, le territoire de Manduel est occupé par les hommes. Des silex qui remonteraient à plus de 30 000 ans ont été trouvés sur les bords de l’étang de Campuget situé sur le territoire communal

Vers 4 000 ans avant notre ère ainsi qu’à l’Age de Bronze (1 000 avant J-C), les premiers agriculteurs laissent des traces à Fumerian. Ce quartier est peut-être l’ancêtre du village primitif. Déjà, nos lointains aïeux avaient choisi de s’établir sur une plaine fertile entourée de forêts, de chênes et située près d’étangs poissonneux. C’était de même un lieu de commerce important puisque étape incontournable de la voie Héracléenne qui a précédé la Voie Domitienne reliant l’Italie et l’Espagne via Beaucaire et Nîmes, et dont le tracé correspond aujourd’hui à celui de la D. 999. Quelle ne fut pas la surprise de nos ancêtres de voir passer les éléphants d’Hannibal !

Sur cette terre d’accueil, vers le IVe siècle avant J-C, un gaulois venant du Nord et fuyant déjà la capitale régionale qu’était Nîmes, s’installe. Il se nomme Manduos et choisit d’appeler l’endroit où il a choisi de vivre « Mandolios », c’est-à-dire « La Clairière de Manduos ».

Manduel est nommé pour la première fois en 943. En 920, on cite aussi Lignan, quartier de la commune où une église romane fut construite. Manduel et Lignan ont abrité deux bornes milliaires, mais les habitants de Lignan abandonnèrent le lieu et vinrent s’installer à Manduel. Vers le XIIe siècle, le territoire administré par 3 consuls appartenait aux Comtes de Toulouse, puis passa à Guillaume de Nogaret, Seigneur de Calvisson, du XIVe siècle à la Révolution.

L’histoire de Manduel se confond avec les grands événements qui ont « secoué » le pays : guerre de cent ans, guerres de religion, massacre de treize Manduellois par les camisards en 1704, 46 morts sur 1500 habitants pendant la guerre de 1914-1918, ...

Retenons que le drapeau des Consuls portait comme armoiries une main ouverte et deux yeux, traduisant l’habileté et le coup d’œil des Manduellois. Ces qualités ont été transmises puisque à la destruction du vignoble en 1876 par le phylloxéra, les Manduellois étaient les champions régionaux de la greffe de la vigne, exportant et enseignant leur travail. La solidarité était aussi une de leurs qualités puisqu’ils ont, les premiers en Languedoc, crée une société viticole en 1882, une caisse agricole de crédit, une coopérative d’alimentation, une cave coopérative, une mutuelle Maladie-décès.

Alors que la population est restée relativement stable entre 1793 et 1968 (de 1055 à 1649 habitants), elle a quadruplé ces 50 dernières années. A dernier recensement, la population est de 6805 habitants.

Mairie de Manduel