Réalisation de la maison des associations

I - LE PROJET

Il s'agit de créer sur un site comportant d'anciens bâtiments vétustes une maison des associations qui deviendra un lieu d'accueil et de rencontre destiné à l'ensemble des associations de la commune.

Ce site présente de nombreux avantages :
- Il se situe à proximité des locaux actuels du centre social, association ayant notamment pour vocation l'animation du périscolaire et du centre de loisirs pour les enfants et les adolescents (ce qui facilitera les échanges intergénérationnels) ;
- Il dispose d'un important potentiel foncier permettant d'envisager des extensions si le besoin existe ;
- Il est très proche des stades, des services publics, du centre-ville et des transports le rendant ainsi accessible à tous les publics de la commune et des territoires voisins.

Les plans détaillés de la maison des associations sont présentés ci-dessous :

VUE AERIENNE  VUE SUR COUR INTERIEURE

 

plan rez-de-chaussée

plan étage

Il est attendu de la réalisation de cet équipement :
- un meilleur accueil (confort, espace, accessibilité) des adhérents des associations, et par voie de conséquence une dynamisation de certaines d'entre elles, notamment celles qui concernent plus particulièrement les séniors,
- un développement et un décloisement des actions des associations, notamment en matière d'actions communes, transversales et intergénérationnelles,
- une valorisation de l'offre des associations par une meilleure lisibilité et une meilleure communication, du fait de la création d'un lieu central de rencontre et d'information,
- un accroissement des modes de déplacement alternatifs du fait de la position centrale, en coeur de ville, de la future maison des associations, avec un fort potentiel foncier d'aménagement autour de cette réalisation.

 

La maison des associations permettra la mutualisation des équipements (salles de réunion, lieux de rencontres, lieu de restauration, salles d'exposition, salle de danse et d'activités gymniques, équipements informatiques), d'outils (accès numériques, salle avec vidéoprojecteur), de services (permanence d'organismes à vocation sociale ou sportive, actions inter-générationnelles et/ou inter-associatives telles que par exemple formation en informatique des séniors de l'association "Belle Epoque" par des jeunes du centre social, activités sur la valorisation du patrimoine entre l'association du patrimoine, les séniors et les jeunes).

La livraison de la maison des associations est prévue durant le dernier trimestre 2019.

II - LE FINANCEMENT

Le détail financier estimatif du projet de maison des associations se décompose selon les lots suivants :

Intitulé du lot

Montant estimatif HT

1 – Désamiantage

20.000 €

2 – Démolition, gros-œuvre, enduits, VRD

252.412 €

3 – Menuiseries extérieurs ferronnerie

34.500 €

4 – Isolation, cloisons menuiseries intérieures, carrelages, faïences

152.866 €

5 – Plomberie, sanitaires, électricité, chauffage, ventilation

83.359 €

6 – Peintures, nettoyage

34.320 €

7 – Ascenseur extérieur

25.000 €

TOTAL

602.457 €

 

Ce projet est financé de la manière suivante :

Partenariat de financement Montant Pourcentage
Subvention d’investissement de l’Etat 60.000 € 10 %
Conseil départemental (Pacte territorial) 106.316 € 18 %
Subvention de la Région – politique de développement du lien social 100.000 € 17 %
Programme LEADER – action n°4 – soutenir des usages et des pratiques de proximité 66.141 € 11 %
Sous-total 332.457 € 56 %
Montant restant 270.000 €  
Nîmes Métropole (Fonds de concours) 270.000 € 22 %
Commune de Manduel 135.000 € 22 %

 

III - Inauguration de la maison des associations "Simonne SALETES"

 

La maison des associations "Simonne SALETES" a été livrée aux associations le samedi 16 novembre 2019 à l'issue de son inauguration.

                           DSC00501  DSC00452

 

DSC00458

 

IV - Qui est Madame SALETES ?

Très fière de ses origines catalanes, Simonne SALETES est née à Prades, « un mardi gras de février 1933 ».

Simonne SALETES, enseignante en Espagnol puis documentaliste en lycée, s’est installée en 1977 à Manduel. Femme engagée, novatrice et aimant le contact, elle œuvrera très tôt dans le milieu associatif. Elle créera ainsi l’« Atelier d’Art » en 1995, le premier club de ping-pong sous la mandature d’André Mazoyer. Dans les années 2000, elle participe à la création du 2eclub de tennis de table. Elle donnera également de son temps à l’association du patrimoine de Manduel ainsi qu’à l’association « lire et faire lire ».

À la retraite en 1996, elle exercera jusqu’en 2001 les fonctions de conseillère municipale, adjointe à la culture et à la communication sous la mandature de Michel Gaini. Elle a notamment la charge de la rédaction du bulletin municipal « Lou Pitchoun », sans oublier un investissement important dans la création de la médiathèque municipale.

Aujourd’hui résidente de la résidence autonomie « Les Marguerites » de Manduel, Simonne SALETES met tous les jours en exergue son dynamisme et ses traits de caractères : aimant les gens dans leur diversité, échangeant, dialoguant avec son franc-parler mais toujours le sourire aux lèvres et à l’écoute des autres.

Le conseil municipal a souhaité baptiser la maison des Associations « Simonne SALETES » parce que cet édifice se veut être un creuset intergénérationnel où chacun à sa place et où l’écoute, le dialogue et les échanges sont les maîtres-mots.

Simonne SALETES

Mairie de Manduel